Des tests concluants à Nantes : Myopathies, un espoir ?

Direct Matin –  Mercredi 12 novembre 2014

Des chercheurs ont réussi à stopper une dégénérescence musculaire chez l’animal.

C’est une victoire qui en appelle peut-être d’autres. Des chercheurs nantais ont réalisé dernièrement une avancée dans leur lutte contre une des formes de la myopathie, la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD).
D’origine génétique, cette dernière entraîne une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme.
Pour cela, les scientifiques ont effectué différents travaux génétiques sur les pattes de dix-huit chiens atteints de cette maladie. Le résultat a été obtenu après trois mois et demi : la dégénérescence musculaire a été stoppée sur les pattes traitées. Un résultat «très positif et très encourageant», selon Laurence Tiénnot-Herment, la présidente de l’Association française contre les myopathies (AFM). La DMD, la plus fréquente des maladies neuromusculaires de l’enfant, concerne entre 150 et 200 nouveau- nés chaque année, selon l’Inserm, la plupart du temps des garçons.

 

image CLG