L’association Ping à la découverte du laboratoire de thérapie génique (U1089)

Entre l’esprit low-tech et open-source du fablab géré par l’association Ping et les laboratoires de recherche en santé, la distance peut sembler grande. Pourtant, les rencontres se créent comme le 12 juin dernier, lors de la visite du laboratoire de thérapie génique (U1089).

Une quinzaine de personnes étaient présentes le vendredi 12 Juin, à l’IRS-UN, pour visiter le laboratoire de thérapie génique, dirigé par Philippe Moullier.
Membres du conseil d’administration de Ping, adhérents du fablab, personnels de l’association, tous, sont venus curieux de découvrir l’univers des laboratoires de recherche en santé.
 .
 .
Adrien Léger, post doctorant au sein de l’INSERM 1089 à tout d’abord décrit les étapes de la préparation de vecteurs viraux pour la thérapie génique puis a présenté les salles du laboratoire dans lesquelles sont réalisé les différentes étapes de la bioproduction.
Une visite, très instructive et donnant de nombreuses idées. Les échanges entre Ping et les laboratoires en santé ne font en effet que débuter.
Adrien et d’autres personnels d’unités de recherche sont impliqués depuis quelques mois à l’installation d’une partie « biolab » à la plateforme C. La SFR Santé François Bonamy anime des appels pour trouver du matériel et équiper le lieu. D’autres projets sont à l’étude avec toujours une envie de prendre part à ces sciences citoyennes développées par Ping dans le fablab de la plateforme C.

 

 

En savoir plus :
Un Fab Lab (contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets.
Le biolab s’inscrit sur la même démarche mais autour de la biologie.

D’après un article publié par Hélène CALLEWAERT, disponible sur le site « Structure Fédérative de Recherche François Bonamy ».